Nipawin Apostolic Church c. Saskatchewan Health Authority

Le Centre de justice a émis un avertissement à la Saskatchewan Health Authority (SHA) en avril 2020 pour avoir enfreint la Notre Charte libertés des membres de l'Église apostolique de Nipawin.

L'église avait méticuleusement planifié un service de Pâques au volant pour le dimanche matin, dans le même format qu'un film au volant, garantissant que la distanciation sociale serait respectée. L'église avait demandé aux gens de rester dans leurs véhicules, d'écouter le service et de participer au culte via leurs radios. Les vitres des voitures resteraient fermées et les gens pourraient faire clignoter les phares de leur voiture au lieu de dire « amen ». L'église a fait tout ce qui était en son pouvoir pour suivre les directives provinciales correctes et a également obtenu l'approbation des autorités municipales. De nombreux services de ce type se sont déroulés sans incident partout au Canada avec un succès signalé.

La SHA a cependant considéré que le service de Pâques au volant de l'église était un rassemblement de masse en violation de l'ordonnance de santé publique de la Saskatchewan. L'église a dû annuler ses plans, ou faire face au risque qu'elle et ses paroissiens reçoivent de lourdes amendes. Le raisonnement de la SHA pour sa décision était apparemment motivé par la crainte que les participants quittent leurs véhicules et s'engagent dans des interactions personnelles sans distanciation sociale. Si la SHA appliquait systématiquement cette même approche à l'ensemble de la province, tout stationnement public pendant l'épidémie de Covid-19 serait également interdit.

Le Centre de justice a publié son lettre d'avertissement à la SHA le 13 avril 2020, en copie du premier ministre Moe.

Le samedi 18 avrilth, 2020, le gouvernement de la Saskatchewan lignes directrices émises qui a renversé la décision antérieure de la SHA. Les nouvelles directives autorisaient expressément les services au volant avec les garanties appropriées.